Le projet « C’est ma ville! » à Alès (France) et à Fălticeni (Roumanie)

La classe du collège Jean Moulin d’Alès

« C’est ma ville! » (dans le cadre du projet „Saison France-Roumanie 2018-2019) a permis à des collégiens français et roumains de se rencontrer virtuellement, de se découvrir, et d’en apprendre plus sur la vie de leurs homologues. Qui y a participé? 139 établissements des 2 pays, 150 classes, 3857 élèves, dont 2076 Roumains et 1780 Français. Période? 3 septembre 2018-30 juin 2019.

La 7-ème A (système roumain) de Școala Gimnazială „Mihail Sadoveanu„ (Fălticeni, Roumanie) a eu le bonheur d`y participer avec la 3-ème parcours d’excellence et la 5-ème (système français) du Collège „Jean Moulin„ (Alès, France).

À part les responsables du projet (Madame Muriel Menuet, principale adjointe au Collège Jean Moulin et Madame Elena Pașcovici, enseignante de français à Școala Gimnazială „Mihail Sadoveanu„), il y a les autres membres des équipes : Madame Valérie Burgio, professeure d’Anglais, Madame Amélie Brunelin, volontaire du service civique, en charge d’un élève roumain au collège, le jeune Darius R., Monsieur Mathieu Gély, professeur d’Histoire-Géographie, à l’initiative du projet  « Mémoires et solidarité„ ; Madame Doina Mihăilă, enseignante d`informatique et Doriana Stan, bibliothécaire.

Chaque groupe a formulé des hypothèses « à l’aveugle », sans aucune recherche préalable sur la ville de l’autre. „Imagine comment est la ville roumaine !/Imagine comment est la ville française !„-un premier défi que les élèves ont aimé. Le deuxième défi: écrire et envoyer une carte postale. Les élèves roumains en ont écrit plusieurs, en français et en anglais. La surprise des élèves français ? La carte postale a été écrite par un élève roumain qui vient de déménager en France et qui fait ses études au Collège Jean Moulin. Belle surprise !!

Les classes partenaires ont fait des recherches, ont réalisé et échangé des informations sur les deux villes : localisation, relief, histoire, personnalités, monuments, musées, commerces, enseignement, vie quotidienne. On étudie Eugène Ionesco en France, il était Roumain: alors, une élève française a présenté ses impressions sur „Les Rhinocéros„ 

Dans chaque école, on a réalisé une exposition avec les matériaux les plus importants.

Le but initial du projet : connaître la ville et la vie de l`autre.

Le défi de la fin du projet: continuer, découvrir la vraie France/la vraie Roumanie, découvrir l`âme des deux peuples!!

Nous remercions Monsieur Jacques Uberti, Chargé de mission pour le français à l`Institut Français de Bucarest.

http://www.clg-moulin-ales.ac-montpellier.fr

http://www.sc3falticeni.ro/

Elena Pașcovici (Școala Gimnazială „Mihail Sadoveanu„ Fălticeni, Roumanie)

Muriel Menuet (Collège Jean Moulin, Alès, France)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s